• La chiropratique, c’est un rayon de soleil dans votre vie!

  • Savoir apprécier, G. Lévesque, coach

  • Savoir apprécier!

    J’ai choisi de vous écrire sur ce sujet suite à une prise de conscience que j’ai faite récemment.  J’aimerais vous dire que je l’ai faite seule mais j’ai besoin d’être honnête et de vous mentionner que c’est quelqu’un de mon entourage qui m’y a fait songer.

    Cette prise de conscience c’est faite dans une discussion. Lors de plusieurs occasions dans les dernières semaines, nous avons parlé de choses et d’autres puis à un certain moment j’ai remarqué qu’elle mentionnait souvent « J’apprécie le fait que… ».

    Conscient que je n’avais pas eu ce réflexe dans les derniers mois, je lui ai demandé pourquoi elle faisait cela. Elle m’a simplement répondu « Ghyslain, pour qu’un individu soit en équilibre, il est important qu’il puisse apprécier tout ce qu’il a de bon et tout ce qui ce passe de bien autour de lui ». Ça fait beaucoup de sens!

    Fidèle à mon habitude, j’ai choisi de pousser cette réflexion plus loin. Cela m’a permis de réaliser à quel point j’oubliais, à plusieurs occasions, d’apprécier tout ce que la vie m’avait donné. Ça m’a rappelé une situation vécue avec mon fils voilà de cela 4 ans.

    Alors que nous étions dans le tourbillon de la préparation matinale avant d’aller travailler, je ne cessais de dire à Cédrik de se dépêcher car nous allions être en retard. Arrivé à la garderie, j’ai utilisé le même approche: « Allez, dépêche-toi, Papa va être en retard! ». C’est à ce moment qu’il m’a mentionné: « Regarde Papa la belle fleur ! » mais j’étais trop pressé pour regarder et je l’ai reconduit à l’intérieur.

    En ressortant, j’ai pris le temps de regarder la fleur en question. C’était un magnifique… pissenlit. Il était d’un jaune éclatant et il avait poussé dans une fente présente dans l’asphalte. À ce moment, j’avais été touché par la simplicité de mon fils. Par sa capacité de s’épanouir devant… un pissenlit.

    Dans ma présente réflexion, j’ai réalisé à quel point il était facile de se placer dans un mode de quêtes, de demandes et d’attentes. J’ai aussi réalisé à quel point tout cela nous faisait vivre des frustrations.

    Je lance donc le bal en vous mentionnant quelques-unes des choses ou situations que j’apprécies : j’apprécie ma santé, mon intelligence, mon goût de vivre. J’apprécie mes trois enfants, ils sont intelligents et dotés d’une personnalité bien à eux. J’apprécie mon épouse, une femme magnifique avec un grand cœur et une vision de la vie formidable. J’apprécie mes amis, ils sont toujours présents peut importe la situation.

    Je t’apprécie Jasmin pour ce que tu es et pour le fait que tu rendes disponibles un espace dans ton magnifique journal. Un espace qui me permet de m’exprimer et de me sentir à la fois libre et utile.

    Et tout simplement, j’apprécie la vie pour ce qu’elle m’a apporté. Pour les multiples occasions de joie mais aussi pour toutes ses situations de souffrance qui m’ont permis de grandir, de devenir une personne plus ouverte, plus sensible et j’espère bien plus humble. Plus encore, je l’apprécie pour me donner la chance de pouvoir… apprécier!

    print