• La chiropratique, c’est un rayon de soleil dans votre vie!

  • Qu’en est-il de la bursite, la tendinite et l’épicondylite?

  • Qu’en est-il de la bursite, la tendinite et l’épicondylite?

    Le printemps et l’été nous incitent à profiter d’activités extérieures, surtout si la belle température nous accompagne. Que ce soit par le sport, le jardinage ou les rénovations, nous sollicitons peut-être trop nos épaules, nos coudes ou nos genoux créant ainsi des douleurs à ces niveaux. Qu’en est-il de la bursite, tendinite ou épicondylite?

    Dans le cas d’une bursite, il s’agit d’une inflammation de la bourse séreuse, un petit sac rempli de liquide visqueux (la synovie) qui permet aux os, aux muscles et aux ligaments de bouger de façon fluide les uns sur les autres. La présence d’inflammation est la conséquence de certains mouvements brusques ou répétitifs et celle-ci entraînera une douleur vive, particulièrement lorsque ces mouvements produisent une friction sur cette bourse séreuse affectée. Il est plus commun de rencontrer cette dernière au niveau de l’épaule mais les autres articulations, comme le coude et le genou, sont aussi à risque.

    La tendinite quant à elle, présentera de l’inflammation au tendon d’un muscle, cette partie fibreuse et résistante qui attache le muscle à l’os. Un petit test qui vous permet de vérifier s’il peut s’agir d’une tendinite est de noter que la douleur se présente lorsque vous faites bouger le membre affecté et non lorsque vous laissez une autre personne soulever pour vous ce même membre. Une inflammation au tendon se produit lors d’un mouvement brusque, d’un geste répétitif ou par effet d’écrasement.

    Lorsque les tendons s’attachant au coude sont affectés, on parle d’épicondylite. Celle-ci se rencontre généralement chez les personnes qui ont des activités professionnelles ou sportives demandant des mouvements répétés du bras ou des rotations répétitives du poignet. Cette condition amènera une douleur qui peut s’étendre vers l’extrémité de l’avant-bras ou vers l’épaule.

    Quelque soit l’activité ou la raison qui favorise l’apparition de ces blessures, l’individu qui en souffre vous dira comment celles-ci peuvent être indisposantes et douloureuses; et nul n’est tenu d’endurer ces maux. La chiropratique connaît un grand succès face à ces conditions. Le mécanisme d’action des soins régularise les fonctions nerveuses vers ces articulations ce qui a pour conséquence d’augmenter la capacité de récupération du patient, libérer plus rapidement la région affectée de l’inflammation présente, redonner à l’articulation sa mobilité normale, retonifier efficacement les muscles impliqués.

    N’attendez pas « pour voir si… ». Une intervention rapide permet un soulagement rapide et souvent même l’élimination du problème sans avoir à recourir à des médicaments ou à des injections de toutes sortes.

    La chiropratique d’abord, c’est naturel!

    print