• La chiropratique, c’est un rayon de soleil dans votre vie!

  • Que sont les récepteurs ?(pour les un peu plus scientifiques…) et un exercice de base pour assurer la communication bilatérale?

  • Que sont les récepteurs?

    Les récepteurs sont des cellules spécialisées qui communiquent inlassablement au cerveau (notre système central), les informations provenant de notre environnement extérieur (vue, goûter, sensibilité, odorat, son, posture) et provenant de notre environnement intérieur (digestion, foie, coeur, flux sanguin, taux d’oxygénation…).

    Ces informations sont véhiculées au cerveau par l’influx nerveux, qui part de la cellule initiale communiquant avec le nerf attaché de cette cellule et se rend jusqu’à la destination finale d’une autre cellule reliée au cerveau. Que ce soit par le toucher, la lumière perçue par l’œil, l’expansion des muscles de notre cœur, le son entendu, le muscle de notre biceps ou même les muscles de nos mollets, tout est transmis et analysé par le cerveau

    Puis en réponse au message du cerveau, d’autres récepteurs communiqueront par une autre voie à d’autres cellules partenaires, le voltage nécessaire pour équilibrer la cellule initiale à équilibrer son voltage afin que cette cellule soit alerte en tout temps. Si elle a besoin de plus d’influx nerveux, le cerveau, en autant que lui-même n’est pas en perte d’énergie (ce qui sera expliqué plus en détail lors d’un prochain article), équilibrera l’influx nerveux de cette cellule.

    Au cours de ce trajet, quelques “intersections” seront rencontrées. Entre autre, la région de la moelle épinière et le trou de conjugaison où le nerf entre dans la colonne vertébrale. C’est souvent à cet endroit que la chiropratique classique détectera des interférences, et les corrigera par des ajustements spécifiques à chacun d’entre vous.

    A noter que seul le(la) chiropraticien(ne) possède la formation universitaire requise pour traiter le système nerveux de façon naturelle. D’autres “médecines alternatives” ou traditionnelles essaient de copier les techniques, mais les résultats ne sont pas toujours positifs et sont même quelques fois irréversibles! C’est comme si, moi chiropraticien, ayant une formation universitaire dans le domaine de la santé, offrait de vous faire une opération à l’estomac, après avoir vu une nouvelle technique la fin de semaine dernière à Canal Vie! C’est un non sens, n’est-ce pas? Et bien c’est la même chose pour ceux qui font des manipulations (et non des ajustements comme nous) et c’est aussi très dangereux!

    Pour en revenir à cette communication entre les cellules et le cerveau, il est important de noter que le cerveau a besoin de ces stimulations continuelles pour “rester en vie”! Les nouvelles recherches démontrent que les gens qui ont eu des accidents cérébro-vasculaire, des blessures au cerveau à la suite d’accidents, les personnes du troisième âge, peuvent régénérer et re-stimuler certaines parties spécifiques de leur cerveau en faisant certains exercices de synchronisation, de mémoire ou tout autre moyen qui stimulera ces régions.

    Nous savons tous que le cerveau est le plus important et que sans lui, nous ne serions pas là! Il est donc essentiel de s’assurer qu’il fonctionne à 200%…! J

    La chiropratique est une science, un art et une philosophie qui croit que le corps a un système (nerveux et inné) qui se guérit par lui-même, en autant que tout fonctionne à 100%. Les recherches qui se font régulièrement nous aide à réévaluer nos techniques pour s’assurer que l’humanité ait toutes les chances de son côté! Il y a aussi l’importance de la nutrition, de l’exercice, du repos, d’une bonne attitude (celle-ci relâche certaines hormones) pour ainsi obtenir un fonctionnement optimal de notre système nerveux.

    Pour en revenir au titre de cet article; Comment est l’équilibre entre votre système nerveux (toutes les cellules de votre corps) et votre cerveau? Plusieurs tests existent pour nous aider un peu à voir l’intégrité de cette communication. J’en fais certains avec quelques uns d’entre vous. Ceux qui aimeraient se faire vérifier, parlez-en à votre prochaine visite. Il y a aussi un test que vous pouvez faire à la maison. Demandez à quelqu’un de vous observer et de vous dire honnêtement ce que vous avez fait.

    Ce test est simple à faire. Pour vérifier si votre équilibre est bon, levez-vous debout, fermez les yeux en ayant les deux pieds collés. S’il n’y a pas de danger que vous tombiez, toujours les yeux fermés, levez vos deux bras à l‘horizontale de chaque côté et essayez de toucher le bout de votre nez avec le bout de votre index. Ramenez le bras comme il était et faites la même chose avec l’autre index. Refaire le même test en position assise. Attention à ne pas le faire plusieurs fois de suite, car le cerveau/ cervelet compenseront et vous penserez que vous l’avez. Je recommanderais de ne pas le faire plus de deux fois dans la même position.

    Si à l’un de ces mouvements, vous ne pouvez toucher le bout de votre nez avec le bout de votre index, mettez moi au courant et je vérifierai certaines fonctions de votre système nerveux. Je ferai tout mon possible pour rééquilibrer.

    Un exercice que je pourrais appeler la marche du soldat est donné à l’occasion à certains d’entre vous, pour améliorer les communications bilatérales (deux côtés) des cellules avec le cerveau. Simple, mais pas aussi simple que l’on pense. Je vois régulièrement des gens qui ne l’ont pas parfaitement. Le test consiste à lever une jambe pliée à l’horizontale et le bras opposé plié aussi à l’horizontal (voir dessin ci-dessous). Puis faire le mouvement opposé. Refaire le premier mouvement et ainsi de suite pendant quelques minutes. Veiller à ce que les mouvements soient continus, et s’assurer que le bras et la jambe opposés soient synchronisés ensemble. Une fois de plus, n’hésitez pas à me demander pour de plus amples informations.

                   

    Conclusion : Pour fonctionner à son optimum, le cerveau a besoin que les messages reçus et envoyés à toutes les cellules soient clairs, sans statique. Certains tests, par leur résultat, nous permettent de porter une attention plus particulière à certaines parties de votre système. Souvent quand le cerveau (comme nos muscles qui s’atrophient) manque de stimulation, cela amène d’autres régions associées du cerveau à moins bien fonctionner. Ce qui amènera par ” boomerang ” les parties physiques de notre corps à aussi moins bien fonctionner. Et le cercle continuera jusqu’à ce que la maladie apparaisse.

    J’en aurais pour plusieurs pages à vous expliquer le fonctionnement du cerveau et du système nerveux. J’y reviendrai lors des prochaines revues. J’espère réussir à vous faire partager mon amour de la chiropratique et de son interaction sur la qualité de notre vie, lors de vos visites et /ou de mes prochains articles.

    Puissiez vous connaître la santé intérieure et extérieure! 

    Bon printemps et Bonne Santé!

    print