• La chiropratique, c’est un rayon de soleil dans votre vie !

  • QUINZE AVIS ET RAPPELS DE SANTÉ CANADA


  • QUINZE AVIS ET RAPPELS DE SANTÉ CANADA ET AUTRES NOUVELLES SUR LES MÉDICAMENTS ET PRODUITS NATURELS QUI ONT RETENU MON ATTENTION EN 2017.

    Je reçois les mises à jour de Santé Canada sur des avis et des rappels de médicaments ou produits naturels. Chaque année je vous en partage dix, mais cette année, je me devais de vous en partager au moins quinze. Certains ont des effets graves et d’autres moindres. Ils ne sont pas inscrits par ordre d’importance ou de sévérité.

    Considérez la chiropratique comme étant l’une des solutions naturelles à bien des problèmes de santé avant qu’ils ne deviennent irréversibles. www.chiropratiquesante.com  

    1- SOLU-MEDROL ACT-O-VIAL, un corticostéroïde utilisé pour soulager l’inflammation qui cause des symptômes comme une enflure, une démangeaison et une rougeur, (succinate sodique de méthylprednisolone pour injection) à 40 mg – Risque d’hypersensibilité chez les personnes allergiques au lait de vache – Pfizer Canada inc.

    Des réactions allergiques sérieuses, dont le bronchospasme et l’anaphylaxie, ont été signalées chez des patients allergiques aux protéines du lait de vache qui ont reçu des injections intraveineuses ou intramusculaires de SOLU-MEDROL ACT-O-VIAL à 40 mg.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/64350a-fra.php

     

    2-  Bayer élargit le rappel de RestoraLAX, vendu partout au pays, en raison d’un risque potentiel d’étouffement

    À la suite d’un rappel récent de RestoraLAX 45+10, Santé Canada informe les Canadiens que Bayer Inc. élargit son rappel volontaire pour y ajouter des lots particuliers de formats boni de RestoraLAX 30+7 vendus chez divers détaillants partout au Canada en raison d’un risque potentiel d’étouffement.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/63798a-fra.php

    3- ARANESP (darbépoétine alfa) – Risque de réactions cutanées graves : le syndrome de Stevens-Johnson et la nécrolyse épidermique toxique – Amgen Canada Inc.

    Ce médicament est utilisé pour le traitement de l’anémie symptomatique liée à l’insuffisance rénale chronique (IRC) chez l’adulte et l’enfant et  chez des patients adultes atteints de pathologies malignes non myéloïdes et recevant une chimiothérapie.

    Des réactions cutanées graves ou mettant la vie en danger, entre autres le syndrome de Stevens-Johnson et la nécrolyse épidermique toxique, ont été signalées chez des patients traités par ARANESP (darbépoétine alfa).

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/63198a-fra.php

    4- Santé Canada rappelle aux parents de ne pas donner de médicaments contre la toux et le rhume aux enfants de moins de 6 ans

    Santé Canada rappelle aux Canadiens que les enfants de moins de 6 ans ne doivent pas prendre de médicaments contre la toux et le rhume en vente libre. En 2009, Santé Canada a effectué une analyse et a déterminé que les produits contre la toux et le rhume vendus sans ordonnance n’étaient pas efficaces chez les enfants. De plus, ils pourraient causer des méfaits graves, dont un mauvais usage, une surdose et des effets indésirables.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2016/57622a-fra.php

    5- Accutane (isotrétinoïne) – Association avec des cas de réactions dermatologiques sévères – Hoffmann-La Roche Limitée

    Des réactions cutanées graves (p. ex., nécrolyse épidermique toxique, syndrome de Stevens-Johnson, et érythème polymorphe) ont été signalées chez des patients prenant Accutane.

    http://hc-sc.gc.ca/dhp-mps/medeff/advisories-avis/prof/_2010/index-fra.php


    (2015) Risque de graves réactions allergiques aux produits anti-acné topiques en vente libre

    Santé Canada informe les Canadiens que l’utilisation de produits anti-acné en vente libre appliqués sur la peau qui contiennent du peroxyde de benzoyle ou de l’acide salicylique pourrait, dans de rares cas, provoquer de graves réactions allergiques. Santé Canada met à jour sa monographie sur le traitement de l’acné. Les fabricants seront tenus de revoir l’étiquetage de ces produits anti-acné.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2015/56268a-fra.php

    6- Produits de contraste à base d’iode – Risque d’hypothyroïdie chez les nourrissons – Bayer Inc., Bracco Imaging Canada, GE Healthcare Canada Inc., Liebel-Flarsheim Canada Inc.

    De rares cas d’hypothyroïdie, touchant principalement des nourrissons prématurés et nés à terme, ont été signalés à la suite d’une exposition à des produits de contraste à base d’iode. L’hypothyroïdie peut nuire à la croissance et au développement des nourrissons, y compris à leur développement mental.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/63086a-fra.php

    7- Des analgésiques topiques en vente libre contenant du menthol peuvent causer des brûlures cutanées graves

    Santé Canada informe les Canadiens qu’un examen de l’innocuité a révélé un risque de brûlures cutanées graves associé à l’usage d’analgésiques topiques en vente libre contenant du menthol. Les données disponibles n’ont pas permis de déterminer si le risque de brûlures cutanées graves est lié à une marque, une formulation ou une concentration de menthol en particulier, ou à un ingrédient autre que le menthol.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/62178a-fra.php

    8- Fluoroquinolones (antibiotiques) – Risque d’effets indésirables graves persistants et invalidants

    Santé Canada a récemment procédé à l’évaluation de l’innocuité des fluoroquinolones, une classe d’antibiotiques administrés par voie orale ou par injection. Cette évaluation a révélé que, dans de rares cas, certains effets secondaires connus peuvent être persistants et invalidants. Il s’agit, entre autres, de problèmes musculaires, notamment la tendinite et la rupture du talon d’Achille, d’atteintes nerveuses, dont la neuropathie périphérique, et d’autres troubles du système nerveux central, comme de l’anxiété, des étourdissements et de la confusion.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/61900a-fra.php
    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/61920a-fra.php

     

    9- Nouveaux renseignements à propos de l’innocuité des agents de contraste à base de gadolinium injectables utilisés pour les examens par imagerie par résonance magnétique

    Santé Canada a réalisé un examen de l’innocuité des agents de contraste à base de gadolinium (ACBG) en raison du nombre croissant d’éléments scientifiques probants qui montrent que le gadolinium pourrait s’accumuler dans le cerveau après de multiples examens par imagerie par résonance magnétique (IRM) avec injection d’un agent de contraste. Même si aucun effet pour la santé lié à l’accumulation de gadolinium dans le cerveau n’a été observé, Santé Canada travaillera avec les fabricants canadiens pour mettre à jour l’étiquetage des ACBG afin d’y inclure cette nouvelle information.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/61676a-fra.php

    10- Le produit de santé non autorisé « Blow », suppément à prendre avant l’entraînement, peut présenter de graves risques pour la santé

    Santé Canada informe les Canadiens qu’il a saisi le produit de santé non autorisé « Blow », de Limitless Pharma, du magasin Atomik Nutrition, situé au 450, boulevard de Mortagne, à Boucherville (Québec). « Blow » est vendu comme supplément à prendre avant l’entraînement et, selon l’étiquette, contient de la 1,3-diméthylamylamine (DMAA), un médicament non homologué qui peut présenter de graves risques pour la santé, comme un risque d’hypertension ou d’accident vasculaire cérébral.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/61816a-fra.php

    11-  Santé Canada avise les consommateurs que le médicament HCG n’est pas homologué pour la perte de poids et que son efficacité n’a pas été prouvée

    En cette période de l’année où certaines personnes songent aux moyens de perdre du poids, Santé Canada souhaite informer les Canadiens que l’hormone gonadotrophine chorionique humaine (HCG) n’est pas homologuée comme produit amaigrissant, que son efficacité pour la perte de poids n’a pas été prouvée et qu’elle pourrait présenter de graves risques pour la santé.

    La HCG est un médicament d’ordonnance homologué au Canada comme produit injectable servant au traitement de troubles liés aux hormones, comme l’infertilité. Elle ne devrait être utilisée que sous la supervision d’un professionnel de la santé.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/61896a-fra.php

    12-  Un additif fréquent utilisé pour le blanchiment des dents, confiseries, plats préparés etc.. crée des lésions cancéreuses chez le rat.       

    La revue britannique, Scientific Reports, rapporte l’additif alimentaire connu sous E171 stimulerait la croissance de cellules précancéreuses chez le rat selon une étude menée par l’INRA sur quatre ans.

    http://www.lapresse.ca/sciences/medecine/201701/20/01-5061443-un-additif-frequent-le-dioxyde-de-titane-cree-des-lesions-precancereuses-chez-le-rat.php

    13-  Produits de santé naturels contenant de l’extrait de thé vert – Risque rare de lésions hépatiques graves

    Santé Canada a procédé à un examen de l’innocuité sur la présence d’extraits de thé vert dans des produits de santé et, à la lumière des résultats obtenus, veut renforcer les mises en garde affichées sur les étiquettes de ces produits afin de réduire les risques de lésions du foie.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/65100a-fra.php
    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/65114a-fra.php

    14-  L’hydroquinone dans les produits de blanchiment de la peau

    Santé Canada ajoutera l’hydroquinone en concentration supérieure à 2 % à la Liste des drogues sur ordonnance à compter d’août 2018. L’hydroquinone sert à éclaircir les taches foncées sur la peau, comme les taches de vieillesse ou de rousseur.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/64332a-fra.php

    15- La crème à base de plantes PureCare, un produit de santé non autorisé, peut poser un grave risque pour la santé

    Santé Canada informe les Canadiens que la crème à base de plantes PureCare, un produit de santé non autorisé, peut poser de graves risques pour la santé. Le produit est commercialisé comme traitement naturel contre l’eczéma et le psoriasis chez les enfants et les bébés. Les analyses du Ministère ont confirmé la présence dans ce produit d’un stéroïde d’ordonnance (propionate de clobétasol) et d’un autre ingrédient (phénoxyéthanol) non déclarés sur l’étiquette. Ces ingrédients peuvent avoir des effets sur la santé allant de l’irritation cutanée et de la déshydratation jusqu’à une hausse de la tension artérielle.

    http://canadiensensante.gc.ca/recall-alert-rappel-avis/hc-sc/2017/62810a-fra.php

    print
Scroll Up